Eric Simonin...

Né à Montélimar dans la Drôme en 1959.

   Issu d’une famille d’artistes : Peintres, Musiciens, Artisans, il grandit au Teil, une petite ville d’Ardèche.

   Très tôt, ses dispositions manuelles se révèlent. Ses parents lui transmettent l’intelligence des mains, le plaisir de la création et la satisfaction du travail bien fait et aussi l’amour et le respect de la nature.

   Il entre dans la vie active à l’âge de 16 ans. Après de multiples et enrichissantes expériences professionnelles, il se spécialise dans la construction et la rénovation de maisons en pierres. Il retrouve les techniques traditionnelles et les gestes de nos ancêtres. Une à une, taillées à coups de marteau, chaque pierre est patiemment bâtie. Courage et détermination sont indispensables pour ce travail pénible mais tellement créatif et riche en émotions. Ensuite, c’est vers le bois qu’il se tourne avec la création et la fabrication de jouets et d’objets décoratifs pour les enfants. Puis vers le façonnage du métal et la création de bijoux. L’envie d’associer des perles avec le métal qu’il travaille, le pousse à s’intéresser au travail du verre.

   C’est au Cerfav (Centre Européen de Recherches et de Formations aux Arts Verriers) à Vannes le Châtel en Loraine qu’il s’initie aux différentes techniques : soufflage, travail au chalumeau, fusing, thermoformage, pate de verre, vitrail et parachèvement.

   Très vite il se passionne pour le soufflage et ses techniques millénaires.

   La cristallerie de Hartzviller en Alsace lui ouvre ses portes sur le savoir faire inestimable transmis de génération en génération par des verriers dont le talent n'a d'égal que leur courage. 

   Allain Guillot Maitre verrier, Meilleur Ouvrier de France installé à Boisse dans le Périgord a su, si généreusement lui transmettre sa passion, son savoir faire et l’aider dans la compréhension de cette matière envoûtante et magique : le verre ...

Hommage...

 

... Monsieur Simonin

 

" Une fenêtre ouverte ", disiez vous en parlant de vos œuvres, bien belle image en effet!

 

L'œuvre, comme fenêtre ouverte, permet à ceux qui approchent de pressentir ce qui en émane et qui conduit, intuitivement vers les hauteurs pour élever ainsi l'homme à un éminent niveau de vie et de développement de sa personnalité. C'est là le secret de l'art, c'est son rôle aussi.

 

Le rôle de l'artiste est de la plus haute importance, car grâce à son esprit, à son intériorité, il peut spiritualiser la matière, apporter à l'œuvre de matière inerte les irradiations de son cœur et ainsi offrir aux hommes qui la regardent la possibilité d'être touché par la beauté de l'objet, d'en être bouleversé jusqu'au profond d'eux même, s'en nourrir et être heureux.

 

C'est cela que j'ai ressenti et que je ressens toujours en regardant vos œuvres, c'est un véritable bonheur que vous offrez là!

 

C'est avec respect que je considère votre travail parce que vous œuvrez à la construction du monde de demain...

 


Gardez, s'il vous plait vos "fenêtres grande ouvertes" elles permettent de pressentir le grand, le beau, l'absolu... pour qui prend le temps de s'arrêter.

 

                         Texte extrait d'une lettre de B.A. Pottier